Un jeune Gorille se casse le bras

Publié le par La Vallée des Singes




La Vallée des Singes présente un groupe de 11 gorilles, le plus grand groupe en France, composé d'un mâle adulte au dos argenté, de 3 femelles adultes et de 7 jeunes, dont une petite née le 12 décembre dernier.
Tous ces jeunes gorilles jouent beaucoup ensemble. Ils se courent tous après les uns les autres, et quand ils réussissent à s'attraper, c'est la bagarre ! Mais c'est une bagarre gentille car les gorilles ne se disputent que très rarement. Toutefois, il arrive parfois que les jeux entre eux soient un plus virulents.
On suppose que c'est ce qui est arrivé à Lomako après avoir jouer un peu trop vivement avec son grand frère Badongo. Nous l'avons retrouvé le 02 avril dernier avec son bras gauche tenu « en écharpe », ne pouvant le poser au sol. Nul doute, il s'était cassé le bras !
Aussitôt, les soigneurs gorille et les responsables animaliers se sont afférés pour isoler l'animal du reste du groupe et le préparer pour une éventuelle intervention chirurgicale. Bien sûr ce type d'intervention nécessite un matériel lourd et doit donc se faire en clinique vétérinaire. Alors que certains préparaient la caisse de transport du jeune gorille, d'autres s'occupaient de l'anesthésier au fusil hypodermique. En moins d'une heure, une partie de l'équipe partaient avec Lomako pour la ville !
Une radiographie a alors révélé que le petit gorille s'est fracturé le radius et le cubitus du bras gauche. Le chirurgien qui opérait son premier gorille, s'est alors lancé dans une intervention qui a duré 5 heures pour poser des plaques au blessé endormi et consolider le tout par un plâtre.
Pour permettre un meilleur contrôle et la prise du traitement antibiotique et anti-douleur avec succès, Lomako restera isolé pendant 2 semaines, tout en gardant un contact visuel avec son groupe qui est venu lui rendre visite à tour de rôle.
Le 15 avril dernier, après avoir vérifié que son bras allait bien, nous avons décidé de remettre Lomako dans son groupe. Cette réintroduction s'est très bien passée : de grandes embrassades avec son grand frère Badongo, sous l'œil vigilant de son père Yaoundé. Lomako ne tarda pas à reprendre ses activités de jeunes gorilles et son plâtre ne lui posa même aucun problème pour grimper dans les arbres.
Malheureusement, dès le lendemain ce plâtre était trop tentant pour les autres jeunes qui essayèrent de lui retirer en tirant sur les bandelettes. Nous avons donc été obligés de reséparer Lomako pour encore quelques semaines en attendant la totale guérison et consolidation de son bras.

Publié dans Les gorilles

Commenter cet article