2011 : l'Année des Grands Singes

Publié le par La Vallée des Singes

L'association Européenne des Zoos et des Aquariums (EAZA) mène chaque année une campagne d'éducation et de collecte de fonds afin de sensibiliser les visiteurs des zoos européens (soit 140 millions de personnes !) à la protection et la conservation d'un groupe d'espèces. Après les tortues, les tigres, las batraciens ou les carnivores européens, 2011 voit le lancement de la campagne en faveur des Grands Singes : orangs-outans, chimpanzés, gorilles, bonobos et gibbons sont donc à l'honneur.

C'est une campagne qui tombe vraiment à pic pour la Vallée des Singes puisque 2011 est l'année où elle accueille une espèce de grand singe supplémentaire : les bonobos (Pan paniscus). Dans la famille des anthropoïdes, seuls les orangs-outans d'Indonésie (Bornéo et Sumatra) n'ont pas encore trouvé place à Romagne. En effet, pour le reste, nous vous présentons gorilles, chimpanzés et gibbons depuis plusieurs années. Cette année, les bonobos viennent compléter la photo de famille : tout comme avec les chimpanzés, nous partageons plus de 98% de patrimoine génétique en commun. C'est dire tout ce qui rapproche.

Le but de cette "Ape Campaign" ("ape" signifiant "grands singes" en anglais) est de faire prendre conscience de ce que nous partageons avec nous plus proches parents dans le règne du vivant, mais aussi tout ce que nous leur faisons subir de par notre mode de consommation effreiné, industrialisé et mondialisé. Même du plus profond de nos campagnes françaises, l'industrie nous propose des produits qui nuisent aux habitats des grands singes en nous faisant, par exemple, ingurgiter de l'huile de palme dans 80% des produits agro-alimentaires indistriels (bonbons, crèmes glacées, biscuits sucrés et salés, plats cuisinés, pâte à tartiner) mais aussi dans nos cosmétiques. Pour produire cette huile bon marché (et peut-être nocive piour notre santé), des millions d'hactares de forêt tropicale sont remplacés par des plantations de palmiers à huile, réduisant quasiment à néant la biodiversité animale et végétale caractéristique de ces zones tropicales humides.

Plusieurs projets ont été choisis afin de leur reverser des fonds et leurt permettre de développer leurs activités en faveur des espèces qu'ils ont choisi de défendre. Pour conaître ces projets en savoir comment participer à cette campagne, rendez-vous sur le site www.ape-campaign.org (en anglais).

Au terme de cette campagne, l'EAZA espère avoir collecté 1 million d'euros et pouvoir créer une fondation en faveur de la conservation des Grands Singes.

 

http://www.apecampaign.org/images/APECampaignlogo.jpg

Publié dans La Conservation

Commenter cet article