La termitière des Chimpanzés

Publié le par La Vallée des Singes


A la sortie de l'hiver, les dix chimpanzés ont découvert un étrange monticule sur leur île. Au début, effrayés par cet objet de 2 mètres de haut, ils s'en sont rapprochés petit à petit ; aidés par les animaliers du secteur qui attisaient leur curiosité ; enfin, leur gourmandise !
L'équipe de La Vallée des Singes a construit cet hiver, une termitière factice. Fait d'une armature d'acier et recouvert d'une épaisseur de 10 à 20 cm de béton, ce monticule rappelle vraiment les termitières africaines.
Les chimpanzés sont les animaux qui utilisent le plus d'outils en milieu naturel. Pierres en guise de marteaux, plantes médicinales, coquilles de noix comme récipients et aussi brindilles pour les fourmilières et les termitières.
Pour attraper fourmis et termites, les chimpanzés insèrent des bouts de bois à l'intérieur du monticule pour exciter et faire sortir les résidents. Ils utilisent le bon outil, la bonne brindille, la bonne longueur, le bon diamètre. Les insectes escaladent la brindille pour défendre leur territoire. Alors, les grands singes récupèrent les insectes sur leur outil. Là, chacun a sa technique et selon les communautés de chimpanzés, les techniques sont différentes.
A la Vallée des singes, ce sont des petits réservoirs que les animaliers mettent le matin dans la termitière par une toute petite porte. Une vingtaine de tubes donnent ainsi accès à de la confiture, du miel ou autre.
Le groupe de chimpanzés de La Vallée, n'ayant jamais connu pareil type d'installation, a tout d'abord longuement hésité à s'approcher de la termitière. Les plus courageux, ou téméraires, s'en sont approchés et l'ont touché. Les animaliers avaient préparé quelques bâtons préalablement enduits de confiture. Le groupe a vite compris qu'il fallait les récupérer, et les lécher. Mais ils n'avaient pas compris qu'il fallait remettre le bâton pour en ramasser d'autre.
Après quelques temps sans résultats, les animaliers du secteur ont commencé à réfléchir à des méthodes pour leur apprendre, montrer l'exemple. Mais alors que ces méthodes allaient voir le jour, un matin, après avoir mis un peu de confiture au fond des tubes, l'animalier du jour a eu la joie de voir un, puis deux et plusieurs autres s'installer. Certains même n'hésitaient pas à remettre plusieurs fois le bâton pour avoir le plus de confiture, et les derniers observaient les plus adroits.
La termitière n'est pas utilisée tous les jours, ce ne doit pas être quelque chose de quotidien mais plutôt une activité ponctuelle et enrichissante permettant de développer la curiosité des chimpanzés et les occuper. C'est également un moyen pour les animaliers et les étudiants en éthologie d'observer des comportements de fabrication d'outils, d'apprentissage, et d'enseignement aux autres.



Publié dans Les singes

Commenter cet article