Des singes dans la neige !

Publié le par La Vallée des Singes


Certains d'entre vous se demandent peut être ce que deviennent les pensionnaires de La Vallée des Singes pendant l'hiver. Sont-ils déménagés ? Restent-ils dans les bâtiments tout l'hiver ? Peuvent-ils sortir sur les territoires ?
En fait, la politique du parc est de laisser les primates évoluer en semi-liberté aussi longtemps que les conditions climatiques le permettent. Ainsi, bon nombre d'espèces telles que les gorilles, les chimpanzés, les capucins sont libres de circuler comme bon leur semble. Ils peuvent bien sûr rester dans leur bâtiment respectif chauffé entre 18 et 20 °C selon les espèces, ventilé et humidifié (70 % en moyenne) ou bien profiter de leur territoire. Il n'est pas rare de voir les gorilles profiter de belles journées ensoleillées d'hiver.
Pour d'autres espèces plus fragiles (lémuriens, saïmiris, ouistitis, tamarins), dès que les premiers jours de froid apparaissent, les soigneurs animaliers installent de grandes volières extérieures sur leurs territoires de sorte qu'ils puissent profiter de l'air libre et ce, en toute sécurité. En effet, pour ces espèces, une sortie prolongée à basse température pourrait avoir des conséquences graves (les singes disposant d'une queue risquent de la perdre en cas de gel) voir même leur être fatal.
Pour d'autres, l'arrivée de l'hiver est synonyme de grande liberté. Les magots ou macaques de Barbarie vivant sur le parc restent toute l'année dehors ! Ces singes originaires de l'Atlas marocain peuvent supporter des amplitudes thermiques de - 20 à + 45 °C. Leur pelage évolue en fonction des saisons. De ce fait, ils vivent à l'extérieur jour et nuit, été comme hiver. On peut vraiment dire que cette espèce profite pleinement de son territoire voire même de l'ensemble du parc. Ainsi, en période de grand froid comme à la fin de l'année passée, les canaux qui délimitent les territoires des différentes espèces de primates ont tous gelé, obligeant les singes à rester dans leurs bâtiments par mesure de sécurité, sauf pour les magots ! Ils ont quant à eux tiré profit de la situation pour traverser les canaux gelés et se balader sur l'ensemble des territoires, tout en restant bien évidemment dans les limites clôturées du parc.
Cela reste une situation particulière et forte amusante de voir ces singes faire du « patinage » sur les canaux ou de les voir évoluer dans la neige !

Publié dans Les singes

Commenter cet article