Que mangent les gorilles des plaines de l'Ouest ?

Publié le par La Vallée des Singes

Notre correspondant en République du Congo nous écrit :
« Cela fait déjà 6 mois que je suis sur le site de Mondika à travailler sur le projet d'habituation des gorilles des plaines de l'ouest. Tout se passe toujours très bien. Nous sommes rentrés dans la saison sèche depuis la mi-novembre. Du coup, les températures ont quelques peu chutées mais cela reste très raisonnable ; une moyenne de 18°c la nuit et 30°c en journée. Par conséquent, la pluviométrie est moindre mais ce sont des orages terribles qui prennent le relais ; à titre d'exemple en 1h30, il peut tomber jusqu'à 146 millimètres d'eau !!!!

Camp sur le site de Mondika

Au niveau de l'habituation du second groupe de gorilles « Bouka Mokongo » (voir l'article du 21/11/08), l'évolution est très positive. Depuis le début de la saison sèche, c'est la période dite de transition au niveau de leur alimentation. Ainsi, on les voit récolter et déguster des fruits faisant partis de leurs fruits préférés mais qui sont aussi très rares. Les gorilles vont petit à petit modifier leurs habitudes alimentaires pour se tourner essentiellement vers des herbes de hautes qualités nutritives qui leur apportent des protéines végétales et de l'eau. Nous sommes ainsi contraints de les pister dans des zones de fourrées très denses où l'accès n'est jamais évident !!!
Toutefois, ils mangent également quelques fruits fibreux, riches en apport glucidique. Il s'agit entre autre du fruit du Klainedoxa gabonensis, appelé Bokoko en Ba-Aka (dialecte des pisteurs pygmées de République Centrafricaine). Cette plante est couramment utilisée dans la médecine traditionnelle comme principe antibactérien et antitumoral (traitement de nombreuses maladies telles que des dermatoses). Les gorilles mangent également un fruit dur, très fibreux mais très riche en sucre : le Duboscia macrocarpa, Nguluma. Au niveau des lipides, ils les trouvent en mangeant les graines d'un fruit d'un arbre de la famille du mimosa, le Tetrapleura tetraptera, Ekombolo. Cet arbre serait utilisé comme principe anticonvulsivant.
Nous les avons observé de nombreuses fois manger feuilles et écorces d'un des grands arbres de la forêt tropicale : le Celtis mildbraedii, Ngombe. Cette disposition en hauteur dans les arbres nous permet de réaliser de très bons contacts et de voir de nombreux individus du groupe.
A bientôt ». Matthieu

Publié dans La Conservation

Commenter cet article