Projet Titi d'Alto Mayo

Publié le par Jan

Jusqu’ici, nous avons toujours soutenu de nombreux projets de conservation, tous initiés par d’autres personnes. Mais depuis le début de l’année 2006, nous travaillons dur sur l’initiation d’un projet pour un petit singe péruvien, le titi d’Alto Mayo. Après 6 mois de préparation nous espérons démarrer ce projet en mai par une première étude sur le terrain.

 Le singe Titi d’Alto Mayo (Callicebus oenanthe) est une des espèces de singes les moins connues par le monde scientifique. On le trouve dans les forêts au nord-est du Pérou, autour de la ville de Moyobamba.

 Il est probablement très menacé, mais à cause d’un manque d’informations, il est difficile d’estimer exactement son statut dans la nature. Cependant, compte tenu de la déforestation massive dans cette région, il est vraisemblable que l’espèce soit proche d’être éteinte.

 C’est pourquoi, il est important d’entreprendre rapidement une étude sur la distribution et sur le statut du singe Titi d’Alto Mayo dans la nature. Plus nous acquerrons de connaissances sur l'espèce, plus nous pourrons agir efficacement en faveur de sa protection.

 La présence du singe dans les forêts peut aider les associations locales à convaincre les autorités de conserver les forêts, qui ont une grande importance pour les populations humaines. Les rivières qui naissent dans ces forêts sont les seules sources d’eau potable pour des millions de personnes qui vivent dans la région.

 La déforestation va avoir des effets notables sur le climat de la région, les précipitations vont diminuer et il y aura moins d’eau disponible pour les habitants. Normalement les arbres retiennent la terre des montagnes avec leurs racines, la déforestation provoquera donc une érosion des sols qui transformera les rivières en coulées de boue emportant les cultures. Les conséquences pour l’homme seront catastrophiques.

 Nous sommes convaincus que nos actions peuvent faire la différence. La première étape de notre projet est une étude sur le terrain ; les résultats serviront à rédiger un plan d’action pour la sauvegarde du singe Titi et de son habitat.

 Pour ce projet, nous travaillons avec l’association péruvienne IKAMA PEROU fondée par l’anthropologue française Hélène Collongues. Depuis des années cette association est très active dans la région de Moyobamba, non seulement pour la nature mais aussi pour les communautés indigènes.  Nous avons recruté un primatologue espagnol qui débutera l’étude en mai prochain,  aidé de deux assistants péruviens.

 Nous avons estimé avoir besoin d’environ 6 mois pour le recensement qui s’effectuera dans une région difficilement accessible. Le coût total de l’étude est estimé à 25.000 euros. Le Conservatoire pour la Protection des Primates va financier le projet avec 20.000 euros et le zoo de Blackpool (Angleterre) a promis de faire un don de 5.000 euros.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Projet titi

Commenter cet article