Ikama Pérou : une association investie dans le projet Titi

Publié le par Nico

 

Cette association basée au Pérou a été fondée en 2002. Son but est la défense de la faune et de la flore d'Amazonie péruvienne. Dans la région de Moyobamba, l'association a déjà recueilli une trentaine d'animaux de différentes espèces. Le travail est maintenant focalisé sur les singes laineux et les atèles car ce sont eux qui souffrent le plus de l'intervention humaine (déforestation, chasse, trafic), malgré les lois protégeant ces espèces au Pérou.

 Ses actions :

 1. Le projet de réhabilitation des singes laineux orphelins débute à Moyobamba dans un petit jardin aménagé, appelé « Casa Ikama ». Le travail de réhabilitation consiste à la remise en état physique et psycholoqique des singes laineux. Ces derniers proviennent de confiscations sur les marchés ou ont été amenés spontanément par des particuliers.

 2. En août 2004, Ikama Pérou transfert la phase de réhabilitation à Tarangué, vaste terrain de 50 hectares de forêt sur les bords du fleuve Mayo. Au milieu de la destruction des habitats naturels, Tarangué est devenu un refuge pour de nombreuses espèces de mammifères, d'oiseaux et d'orchidées. Sept familles du très endémique Titi des Andes (Callicebus oenanthe) y vivent actuellement. Avec la participation des communautés indigènes dont la connaissance des plantes est parfaite, des centaines d'arbres fruitiers ont été semés sur la réserve.

3. Campagne d'information et de dissuasion du commerce sur les espèces de primates menacées. Les marchés des grandes villes d'Amazonie sont des centres permanents de vente de viande de brousse et de commerce illégal d'espèces menacées. La campagne d'information sur le Titi des Andes a pour but de faire prendre conscience à la population locale de l'importance de ce petit singe qui ne vit que chez eux.

Le Conservatoire pour la Protection des Primates soutient Ikama Pérou depuis 2006.

Publié dans La Conservation

Commenter cet article