Les lémuriens et les odeurs

Publié le par Sandrine

Lorsque Minjdère veut marquer son territoire, il frotte son anus ou ses avant-bras contre un support, une branche par exemple. Sur la face interne de ses avant-bras, il y a un ergot qui permet de creuser de petits sillons dans le bois, et une glande qui produit une substance odorante propre à chaque individu (les cattas possèdent également des glandes de marquage dans la région anale).

 

Si un autre catta passe par ici, il saura que Minjdère a déjà « marqué » cette branche. Dans la nature, c’est ainsi que les makis cattas délimitent leur territoire.

 

Il peut arriver que Minjdère entre en conflit avec l’un de ses congénères, Guido par exemple. Cette dispute va souvent aboutir à un combat…d’odeurs ! Minjdère et Guido vont alors frotter leur queue entre leurs bras pour l’imprégner de leur odeur. Ensuite, ils se placent face à face et secouent leur queue en direction de l’adversaire pour répandre leur odeur. C’est l’odeur la plus forte qui gagne. Les cattas ont ainsi trouvé un moyen de résoudre les conflits sans risque de blessure !

 

Commenter cet article