Un deuxième dos argenté : 16 gorilles à la Vallée des Singes !

Publié le par La Vallée des Singes

Nous vous l'apprenions il y a quelques semaines : un deuxième groupe de gorilles venait d'arriver à la Vallée des Singes de Romagne (86700). Les quatre jeunes gorillons, venus du zoo de Stuttgart, se sont, depuis la fin juin, bien installés dans leurs nouveaux quartiers. Ils se sont même risqués à l'extérieur, dans un enclos boisé de plus de 3.000m², mais pour le moment, ils se sont, pour la plupart, montrés un peu réticents à explorer l'espace naturel qui leur est offert ici, n'ayant connu jusqu'alors que des cages plus "traditionnelles"...

Ya-Kwanza--25-.JPGMais cette fois, c'est Ya Kwanza, le dos argenté (mâle adulte de 27 ans), qui vivait jusque là au zoo de Jersey, qui vient de se joindre à la seconde troupe de Romagne. Evidemment, la mise en contact va prendre quelque temps, mais les plus chanceux d'entre vous ont déjà pu admirer le colosse de 250kg dans son enclos extérieur dès aujourd'hui. Beaucoup moins farouche que ces jeunes congénères, il s'est aventuré tout autour de son nouvel enclos de 3.500m², boisé, ombragé, et peuplé de cercopithèques De Brazza ! En effet, ces trois petits singes barbus, arrivés récemment eux aussi (fin mai) exploitent bien la forêt de chênes centenaires, de châtaigniers et de merisiers qui ombragent cette magnifique île.

Loin de la folie des grandeurs de certains autres parc animaliers, La Vallée des Singes ne cherchent pas à collectionner les groupes de gorilles juste pour le plaisir ou le challenge commercial. Si ces gorilles sont arrivés dans la Vienne, c'est juste pour profiter des installations parfaitement adaptées du nouveau bâtiment des bonobos, ainsi que de l'expérience des soigneurs gorilles du parc. Ainsi, on peut espérer que les mises en contact se passeront au mieux et que le groupe aura les meilleures chances d'être correctement et durablement constitué. Une fois le travail réalisé, le groupe de mâles partira vivre au zoo d'Amnéville qui est, pour le moment, en train de travailler dur à la construction d'un nouvel enclos pour gorilles pour la saison 2012. D'ici là, 3 soigneurs d'Amnéville se succèdent à la Vallée des Singes afin de bénéficier d'une formation et profiter de l'expérience des soigneurs de Romagne.

Un bel exemple de collaboration entre parcs zoologiques, pour le bien des animaux et du programme d'élevage (EEP) des gorilles qui doit gérer de plus en plus de mâles en surnombre au sein de la population captive de gorilles en Europe. En effet, si 1 bébé sur 2 est un mâle (en moyenne), l'espèce étant polygame, beaucoup de mâles ne connaîtront pas la chance de vivre auprès d'un harem. Il nous faut donc apprendre à créer et faire durer des groupes de mâles. Ce type de structure sociale a été observée plusieurs fois en milieu naturel : un mâle à dos argenté accompagné de mâles à dos noir (subadultes, adolescents). Evidemment, rien ne nous dit que ce type de groupe reste longtemps constitué, mais il n'empêche que nous devons bien, en captivité, apprendre à gérer les animaux tout en favorisant leur bien-être.

C'est ce que l'équipe de la Vallée des Singes, en collaboration avec celles du zoo d'Amnéville et de Jersey, tente de faire actuellement, avec le soutien de tous les zoos européens, et surtout du comité de l'EEP des gorilles.

Publié dans Les gorilles

Commenter cet article