PROYECTO MONO TOCON : Nouvelle population de Ouacaris découverte au Pérou !

Publié le par Proyecto Mono Tocon (Oct. 2010)

MONOTOCON_SMARTIN_BD.jpgBien que l'objet principal du Proyecto Mono Tocon soit la conservation du Titi de San Martin, notre but général est la protection de tous les primates et des autres animaux du nord-est du Pérou. Nous voulons atteindre ce but en initiant, conduisant et en soutenant la recherche et les activités de conservation.

 

Au cours de nos enquêtes sur la distribution des titis, nous avons également collecté des données sur les autres espèces de primates. A cause du fort taux de déforestation et de chasse, nous n'observons que rarement les autres espèces de primates dans le département de San Martin, à l'exception des tamarins à tête brune (Saguinus fuscicolis leucogenys). Dans de rares cas, nous avons observé des saïmiris (Saimiri macrodon et Saimiri boliviensis peruviensis), des capucins (Cebus apella et Cebus albifrons) et une fois, un atèle belzebuth (Ateles belzebuth).

 

Ouakari-Peru.jpgA notre grande surprise, plusieurs personnes nous ont raconté que des ouacaris chauves (Cacajao calvus ?) vivaient dans le nord de San Martin. C'était plutôt étonnant, sachant que cette espèce n'est décrite que dans l'est du Pérou, à quelque 250 km de San Martin.

 

En août 2009, nous avions conduit une petite étude dans la zone où l'espèce était censée vivre. Tous les habitants ont alors confirmé que des ouacaris vivaient sur leur territoire, mais nous n'avions pas été capables d'effectuer de bonnes observations. L'espèce est localement connue comme "el mono cotulo", ce qui signifie "le singe à la queue courte". La présence de ouacaris dans cette région, à une altitude de 1400m devrait avoir des répercussions importantes dans l'idée que les scientifiques se sont fait de la biogéographie de l'espèce, et d'autres études sont donc désormais nécessaires.

 

L'association CEPA (Conservation des Espèces et des Populations Animales) a attribué une bourse de 4.900€ au Proyecto Mono Tocon afin de réaliser une étude préliminaire sur la distribution de Cacajao à San Martin.

 

Dernières minutes !

Notre équipe a observé un groupe de plus de 30 ouacaris dans les montagnes de San Martin, à une altitude de 1125m. D'autres expéditions sont prévues pour étudier leur distribution dans cette zone.

Publié dans Projet titi

Commenter cet article