De nouvelles espèces à la Mini Ferme

Publié le par La Vallée des Singes


Cette année, la Mini Ferme a pris des tendances très exotiques en présentant des animaux originaires des quatre coins du Monde.
Outre les chèvres naines du Sénégal, bien habituées des lieux et qui viennent de donner naissance à de nombreux petits chevreaux, vous pourrez vous balader en compagnie de deux charmants petits cochons et de poules nègre soie. Cette poule d'origine chinoise est connue pour son plumage duveteux qui a donné son nom de « soie » et sa peau noire qui a donné le surnom néanmoins flatteur de « nègre ». Elle est très appréciée pour sa très grande aptitude à couver et c'est une très bonne mère.
Ces animaux partagent les lieux avec deux nouvelles espèces : l'alpaga et la grue couronnée grise.
Mammifère de la famille des camélidés, l'alpaga (Lama pacos) vit en Amérique du sud, à des altitudes comprises entre 4 000 et 5 000 mètres, où il passe une grande partie de la journée à pâturer.
Vivant en troupeau, les alpagas ont une vie sociale très structurée. Il y a un rapport de hiérarchie ou d'amitié qui se lie entre les membres du groupe. Le mâle est chargé de protéger sa ou ses femelles qui peuvent être plusieurs. La concurrence entre mâles peut s'avérer difficile et donner lieu à des combats. Pour communiquer entre eux, les alpagas disposent de toute une série de signes. De la position des oreilles ou de la queue jusqu'a des bruits significatifs (pour eux), ils se font très bien comprendre. Normalement, un alpaga, tout comme un lama ne crache pas envers l'homme, à condition qu'il soit bien élevé !
Cet animal est apprécié pour sa laine, considérée comme une laine de première catégorie. Plus douce, plus chaude, plus résistante et plus légère que la laine de mouton, elle sert de ce fait à réaliser des ouvrages de grande qualité.
La grue couronnée grise (Balearica regulorum), originaire d'Afrique, vit dans les prairies et savanes situées à proximité des points d'eau depuis le Congo jusqu'en Afrique du sud à l'exception des déserts. Sa "couronne" de plumes dorées sur la tête et ses joues blanches soulignées d'une caroncule rouge la rend identifiable au premier coup d'oeil. Cette caroncule située sous la gorge peut se remplir d'air lors de la parade nuptiale.
Son régime alimentaire est omnivore. Elle pourra aussi bien se nourrir de plantes, de vers de terre, d'insectes que de petits invertébrés ou de grenouilles.
Les grues vivent de 40 à 50 ans, en couple fidèle. Les parades amoureuses ressemblent à de vrais ballets, elles peuvent effectuer des sauts de plus de 2 mètres tout en laissant leurs pattes pendre sous elles. Elles font parties des seules grues à pouvoir nicher dans un arbre.

Publié dans A la ferme du parc

Commenter cet article