Des nouvelles du centre de sauvegarde pour primates de WAPCA

Publié le par La Vallée des Singes

clip_image002.jpg

Depuis 2002, le Conservatoire pour la Protection des Primates est membre du WAPCA, Action pour la Conservation des Primates d’Afrique de l’Ouest

Ce projet, né d’une initiative de plusieurs zoos européens, a pour principal objectif de préserver les espèces de primates très menacées, au Ghana et en Côte d’Ivoire.

La forêt guinéenne qui présente une biodiversité exceptionnelle, est fortement menacée par la déforestation. Avec elle, risquent de disparaître de nombreuses espèces endémiques dont desprimates telles que le cercopithèque Diane de Roloway (Cercopithecus diana roloway), le mangabey à couronne blanche (Cercocebus atys lunulatus). Une espèce, le colobe bai de Miss Waldron (Procolobus badius waldroni), a d’ores et déjà été déclarée disparue officiellement en 2000. Tous ces primates doivent faire face, en plus de la destruction de leur habitat, au braconnage lié au commerce  illégal de la viande de brousse et aux captures alimentant le trafic des animaux exotiques.

WAPCA développe des activités de conservation in-situ telles que des recherches scientifiques pour déterminer l’état actuel de conservation des populations de primate, le renforcement des capacités des rangers sillonnant les aires protégées, la valorisation des aires protégées afin de stimuler l’éco-tourisme, des campagnes de sensibilisation et le développement d’alternatives durables à la chasse et à la destruction de l’habitat.

 

Depuis 2005, WAPCA gère également un centre de sauvegarde permettant de recueillir les primates confisqués ou abandonnés par des particuliers.

Ce centre abrite plusieurs groupes de mangabey à couronne blanche et un couple de cercopithèque Diane de Roloway. Tous ces singes sont enregistrés dans le cadre du Programme d’Elevage Européen (EEP) et participent donc au renforcement des populations captives en augmentant la variabilité génétique.

Il faut savoir qu’il y a moins de 40 cercopithèques Diane de Roloway en captivité et l’espèce est considéré comme un des 25 primates les plus menacé du monde !

Cependant, afin de sauver ces espèces de l’extinction, la progéniture des individus captifs pourra potentiellement être réintroduite via le développement de programmes de conservation fiables.

 

En attendant, WAPCA nous rapporte de bonnes nouvelles puisque leur populations de mangabey à couronne blanche s’est agrandit le 18 février dernier, avec l’arrivé d’un nouveau-né : Kwdjo-Evans.

Kwdjo signifie « né le lundi » en langue locale Akan et Evans est le prénom d’un ancien soigneur du centre de sauvegarde qui a travaillé durant 18 ans avec les mangabeys.

La mère de ce bébé s’appelle Accra (nom de la capitale du Ghana) et est née dans le zoo de Barcelone. C’est son premier bébé mais Accra semble déjà être une excellente mère.

WAPCA espère que cet évènement stimulera d’autres femelles du groupe, traumatisées par leur détention passée, mais qui semble déjà très intéressées par ce nouveau venu.

 

Le premier mangabey né au centre en octobre 2012 est une petite femelle nommée Afua-Marie ; Celle-ci ce porte très bien et reste inséparable de son papa Ekow…

 

Nous espérons avoir très vite d’autres nouvelles de WAPCA et de ses petits protégés…

 

Publié dans La Conservation

Commenter cet article